La Chenille et Alice se considérèrent un instant en silence. Enfin la Chenille sortit le houka de sa bouche, et lui adressa la parole d’une voix endormie et traînante.

« Revenez, » lui cria la Chenille. « J’ai quelque chose d’important à vous dire ! »